C’est la saison des figues !
Comment résister à ce fruit délicieusement délicat et unique.
Savourer une figue fraîche, une figue blanche pour moi, elle est ma préférence, c’est un plaisir auquel je m’adonne sans compter.
D’abord vous l’apercevez ! Adorable, modeste et charmante. Une couleur naturelle d’un vert si pâle qu’il tire sur le blanc. Comment est-ce possible ? Il faut une couleur inventée pour elle.
Et puis le désir vous saisit : la toucher ! 
Sa forme ronde, emplissant à peine votre main, car je la choisis petite, sa peau douce et dense, ferme et tendre, alliance des contradictions, car qui devine sous son extérieur discret et anodin une richesse savoureuse, un goût unique et une texture des plus originales.
Vous la croquez ou vous l’écartez entre vos doigts pour y plonger votre bouche, la sucez, la léchez, la dégustez à votre rythme comme il est bon de toute l’engloutir et la broyer ! La laisser fondre lentement, qu’elle déverse son jus subtil, plus ou moins dense selon le fruit, plus ou moins sucré selon le soleil qu’elle a bu et qu’elle vous retourne dans la gorge !
Magnifique petite figue blanche, je te dévore passionnément, je te savoure éperdument et ton fruit si sensuel en appelle un autre aussitôt… 
Alors je glisse mes doigts, m’approche te tâte et te saisis, l’envie grandit encore de te voir si jolie. 
C’est une extase gustative, un plaisir de saison qu’il faut vous offrir copieusement. 
Tellement follement bon !